Une allégorie avec Vénus et Cupidon, Bronzino: Analyse 1 839 Automatique traduire